Astuces pour recette pancakes

Publié dans Les recettes le 18 juin 2018
Bannière article pancakes

Le pancake est un plat qui en fait craquer plus d’un parce qu’il est doux, savoureux et très facile à réaliser chez soi. Nous avons l’habitude de le manger avec l’incontournable sirop d’érable, mais savez-vous qu’il existe mille et une façons de le préparer pour qu’il devienne un mets unique ? Nous allons vous livrer quelques astuces un peu inattendues pour les réussir haut la main.

I origines et traditions

 

Les pancakes ! Qui ne raffole pas de ces petites douceurs à la fois épaisses et moelleuses ? Ils sont tout simplement délicieux. Mais savons-nous au moins d’où ils viennent ?

1) Définition et composition

Le pancake, de l’anglais “pan” pour dire “casserole ou poêle” et cake pour dire “gâteau”, est une sorte de crêpe, mais légèrement plus petite (entre 5 et 10 cm de diamètre) et très épaisse que l’on sert généralement au déjeuner en Amérique du Nord. Elle se diffère aussi de la crêpe par son goût.

 

En effet, le pancake est un mélange légèrement sucré-salé obtenu à partir de farine de froment, d’œufs, de beurre fondu, de lait, de sucre en poudre et d’une pincée de sel. À notre époque, il s’ajoute aussi de bicarbonate de soude ou de levure alimentaire pour rendre la pâte plus épaisse comme on l’aime.

2) Origines

Un débat se pose sur la véritable origine du pancake. Il est possible qu’il provienne des Pays-Bas. Mais il est beaucoup plus probable qu’il vienne de l’Allemagne où on l’appelle le “Pfannkuchen”. D’après l’histoire, celui-ci est une recette de mets provenant des immigrés allemands qui se sont installés aux États-Unis vers le XVIII et le XIXe siècle.

 

Ne pouvant se passer de leur traditionnel petit déjeuner, ils ont laissé cette recette se répandre dans le côté nord de l’Amérique jusqu’à en devenir un nouveau plat phare : le hotcake américain.

3) Traditions et variantes

Chacun à sa façon de savourer son pancake. Les uns les prennent au petit déjeuner comme il est un aliment nourrissant, parfait pour démarrer une journée. Les autres à 4h pour apaiser les petits creux. Et dans certains pays, ils se mangent au déjeuner ou pour conclure le repas.

 

Mais en général, ils se dégustent de la même manière, c’est-à-dire, sucrés avec du sirop d’érable, du chocolat fondu, de la confiture ou du miel... Sachez pourtant qu’ils se mangent aussi salés et il existe mille et une façons de l’accompagner. Vous avez le choix entre le beurre à faire fondre sur le pancake tout chaud, des œufs, des saucisses et du bacon...

 

II Différentes sortes de pancakes

 

Le pancake est un mets vieux comme le monde et possède sa recette de base. Mais avec le temps, chaque pays a fini par la revisiter, voire élaborer ses propres recettes à partir des ressources qu’ils ont en leur possession. C’est ainsi que l’on a obtenu ces variétés :

1) Pancake aux fruits

 

Le pancake peut s’accompagner de tout. En tête de liste, nous avons les fruits qui sont ses plus grands alliés après les sirops. La liste est longue, car tous les fruits sont les bienvenus dans la recette comme la banane, la pomme, les cerises, les abricots, etc.

 

Cette recette fera le plus grand bonheur des bouches sucrées, mais surtout pour adopter de bonnes habitudes alimentaires. Le pancake est effectivement riche en matières grasses. Un peu de garniture légère fera de lui un repas équilibré et vitaminé. Après tout, comme on dit : pour manger sain, il faut inclure les fruits et les légumes dans sa nourriture quotidienne.  

2) Pancake aux légumes

 

 

En matière de pancake, le plaisir n’est pas uniquement dédié aux amateurs de nourriture sucrée. Il s’adresse aussi aux amateurs de gourmandises salées. Le pancake peut alors se marier avec presque tout ce que l’on trouve dans son réfrigérateur, y compris les légumes comme la courgette, les carottes, les épinards, etc. Cette recette revisitée est idéale pour un apéritif ou en entrée froide et/ou chaude, c’est selon les envies.

 

Il suffit juste de jouer avec sa forme afin qu’elle ait un format plus réduit pour le dressage à l’assiette. Bien sûr, vous pouvez le garnir de toutes sortes de sauces comme celle à base de crème fraîche. C’est simple et convivial !

2) Avec quoi servir les pancakes sucrés ? :

Nous savons que le pancake est très épais. Il se sert donc idéalement avec du liquide qu’il va absorber et qui lui permettra de prendre plus de goût. Le premier accompagnement qui nous vient en tête dès que l’on entend parler de pancake est bien évidemment le sirop d’érable. La tradition exige qu’on le déguste avec ce liquide naturellement sucré, emblématique du Canada. Et si vous voulez vous offrir un petit déjeuner traditionnel américain, ce sirop vous sera nécessaire.   

 

Bien évidemment, il peut aussi se mélanger à d’autres saveurs comme le sirop de maïs. Il s’agit aussi d’une variété de sirop très utilisé dans la cuisine américaine. Il est fabriqué à base d’amidon de maïs et peut remplacer le sucre. Il peut donc, au même titre que le sirop d’érable, arroser vos délicieux pancakes.

 

Et pourquoi pas le Nutella ? Quand on est à court de sauce au chocolat, on laisse exprimer son imagination en autorisant l’originalité à prendre le dessus sur le classique. Et le nutella est justement un accompagnement facile à trouver et peu coûteux contrairement au sirop d’érable.

 

Tout ce qui est à tartiner est bon pour accompagner le pancake, y compris la confiture et cela de toutes les sortes. Mais nous conseillons celles faites maison parce qu’elles sont plus goûteuses et fraîches.

 

Enfin, si vous cherchez encore plus d’idées pour réhausser le goût de votre pancake, pensez tout simplement au beurre de cacahuète. Le côté croquant des cacahuètes est plutôt intéressant combiné avec le côté moelleux du pancake.

 

III La recette

 

Avant de mettre la main à la pâte, voici donc quelques astuces pour préparer comme il se doit vos pancakes :

1) Info nutritive

Le pancake, même s’il s’agit d’un aliment peu calorique, est quand même à consommer avec modération surtout si vous comptez suivre un régime. 100 g de pancakes présentent en effet 283 kcal de calories, 7 g de protéines, 40 g de glucides et 10 g de lipides.

Et ce total peut encore s’accroître en fonction de la quantité que vous mangez et de l’accompagnement choisi. L’idéal est alors de le consommer nature et de préférence au petit déjeuner. De cette façon, vous aurez tout le reste de la journée pour brûler les calories qu’il vous apporte.

2) Ustensiles de cuisine et minimum requis pour la préparation

Pour préparer le pancake, quelques accessoires de base sont indispensables en cuisine, notamment :

  • la poêle à pancakes. Cela dit, de nos jours, les magasins proposent aussi des moules à pancakes en silicone pour poêle pour une préparation plus rapide. Elles permettent de cuire jusqu’à 7 pancakes en même temps.
  • Il vous faut aussi un saladier pour préparer le mélange.
  • Une louche de pâte d’un contenant d’environ 60 ml pour verser la pâte.
  • Il ne faut pas oublier la spatule (en inox ou en bois). Elle est très pratique pour retourner la pâte sans l'abîmer.
  • Enfin, ce n’est pas obligatoire, mais vous pouvez utiliser un tampon d’essuyage. Il s’agit d’un morceau de tissu qui sert à étaler un mélange d’œufs et de saindoux pour bien graisser la poêle afin que la pâte ne colle pas.

Enfin pour ceux qui veulent tester leurs talents culinaires, voici pour vous une recette spéciale pancakes pour les vegans.

3) Combien de temps peut-on conserver la pâte à pancakes au frais?

Le pancake est aujourd’hui un petit déjeuner incontournable. Seulement, malgré le fait qu’il soit facile à préparer, parfois nous ne pouvons pas toujours passer du temps en cuisine au réveil. Nous pouvons cependant préparer à l’avance la pâte à pancakes et la conserver au frais pour gagner du temps. Le réfrigérateur est le meilleur endroit pour déposer la pâte à cuire. Seulement, la durée maximale pour la garder est de 24h car les oeufs crus ont du mal à se conserver au-delà de ce délai.

 

Si après votre tournée de pancakes vous avez encore de la pâte restante, n’oubliez pas de la verser dans une bouteille de plastique remplie aux ¾ pour éviter qu’elle n’explose. Celle-ci devra alors se placer dans le congélateur et non dans le réfrigérateur. Mais dans les 24h avant de cuire les pancakes, vous devez tout de même descendre la bouteille au réfrigérateur pour qu’elle décongèle en douceur.

 

IV Conseils pour réussir ses pancakes

 

Préparer des pancakes est peut-être un jeu d’enfant pour les uns, ce n’est pas forcément le cas pour les autres. Nous allons donc livrer quelques conseils pour aider ceux qui ratent souvent leur préparation.

 

  • Commencez par bien choisir la farine à utiliser. Pour éviter les grumeaux et pour rendre la pâte plus légère, optez plutôt pour de la farine fine et fluide.
  • Préférez le lait tiède au lait cru ou trop bouilli pour réussir votre mélange.
  • Montez les blancs d’œufs en neige pour aérer la pâte et la rendre deux fois plus moelleuse.
  • Laissez à votre pâte le temps de se reposer (2h minimum) et de laisser agir la levure sur le mélange.
  • Pour donner une forme ronde aux pancakes, servez-vous des moules à pancakes ou d’une bouteille vide de sauce mayonnaise.
  • Utilisez un feu doux et veillez à ce que la poêle soit bien chaude avant de verser la pâte.
  • Enfin, dosez bien le sucre à utiliser, car le pancake doit avoir un goût légèrement neutre pour s’accompagner de gourmandises sucrées ou salées. Une cuillère à soupe devrait suffire.  
JD ROCHETAING est l'auteur de cet article

Partagez cet article