Astuces et conseils pour pâte à crêpe

Publié dans Les recettes le 13 juin 2018
Bannière article crêpe

Un des souvenirs d’enfance inégalables, les crêpes représentent la gourmandise sous toutes les coutures. Classique, on la trouve sucrée dans nos desserts. Salée, elle a sa place durant nos repas. Sa diversité fait qu’elle soit appréciée par tous les membres de la famille, petits et grands. Focus sur ce met qui a tant su séduire nos papilles à chaque bouchée depuis des années !

 

I origines et traditions

 

1) Définition et composition de la crêpe

La crêpe est une gourmandise constituée d’une très fine couche de pâte. Elle se déguste presque à tout moment de la journée : le matin au petit-déjeuner, au repas du midi, mais aussi à l’heure du goûter dans l’après-midi.

 

La pâte à crêpe figure parmi les recettes les plus simples à réaliser. Dans sa composition, on peut trouver des ingrédients faciles à se procurer. Ainsi, pour préparer des crêpes, il vous faut seulement de la farine de froment, du sucre, une pincée de sel, des œufs ainsi que du lait. En outre, des arômes comme de l’extrait de vanille ou simplement du sucre vanillé, des zestes de citron, de l’alcool de cidre, du rhum ou de la fleur d’oranger peuvent s’ajouter au mélange. Une petite touche gourmande qui apporte de la saveur en plus !

 

2) Origines

La crêpe est un met qui existe depuis des millénaires. Elle remonte à 7000 ans avant Jésus Christ. À cette époque, on le rencontrait sous forme de galette assez épaisse. Dans sa composition, on retrouvait plusieurs céréales écrasées mélangées avec de l’eau qui formait une consistance pâteuse. Il faut savoir qu’à cette période, les gens utilisaient une pierre plate chaude à la place de la poêle pour faire cuire la pâte.

 

3) Traditions et variantes

La tradition veut qu’on fasse sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant dans la main gauche une pièce d’or. Un louis d’or qui va garantir le bonheur et la prospérité ainsi que la charité. Il s’agit d’une coutume qui remonte au moyen-âge. À cette époque, les paysans enroulaient la pièce d’or dans la première crêpe afin d’attirer la richesse.

 

II Différentes préparations des pâtes à crêpe

 

1) Belgique francophone

La crêpe de froment originaire de la Belgique francophone est connue sous l'appellation de “vôte” ou bien de “reston”. Elle est préparée à base de sarrasin, de raisins de Corinthe ou bien de rondelles de pomme. Cette variété de crêpes se mange avec des accompagnements sucrés ou salés tels que de la confiture, de la pâte à tartiner, du sucre ou bien des lardons et des saucisses.

 

En outre, la crêpe de froment de la Belgique francophone peut aussi contenir de la bière. Dans ce cas, on l’appelle la “vôte liégeoise” ou bien “bouquette. Vous pouvez la déguster chaude parsemée de sucre. Chaude, pensez à la servir avec du sirop.

 

2) France

En France, on retrouve des crêpes sucrées et salées. Le plus souvent, on la déguste chaude, servie avec du beurre. Toutefois, du caramel au beurre salé, du miel, de la confiture, de la pâte à tartiner comme le nutella et même de la crème de marrons peuvent l’accompagner. Autant de choix de garnitures qui vont plaire à tous les goûts.

 

 

La bière entre également dans les ingrédients de la pâte à crêpe en Alsace et dans les Hauts-de-France. Celle-ci fait office de levure afin de permettre à la pâte de bien lever. Par ailleurs, la bière permet aussi d’avoir une saveur en plus. D’un autre côté, de la pomme et un peu de calvados rejoignent la liste des composants de la pâte à crêpe en Normandie.

Enfin, depuis quelques années, on voit apparaître de plus en plus de recettes originales pour les crêpes. Ça tombe bien, on en raffole ! Laissez-nous vous faire découvrir une toute nouvelle recette qui a le vent en poupe cet année : la pâte à crèpes à la fraise ! Pour ceux qui veulent découvrir la recette et expérimenter, c'est par ici.

 

3) Bretagne

La crêpe est apparue au XIII ème siècle en Bretagne. La région est connue pour ses crêpes à base de farine de sarrasin.

Le sarrasin, connu aussi sous le nom de blé noir, est rapporté en France suite aux croisades en Asie. Elle a ensuite été utilisée pour confectionner la pâte à crêpe de la région. Voilà comment est née la crêpe bretonne. Une grande révolution à cette époque pour changer de la classique pâte à crêpe à base de froment, qui est souvent sucrée.

 

En effet, les crêpes composées avec de la farine de sarrasin sont des crêpes salées. Ainsi, la galette bretonne peut être dégustée avec du saumon fumé, des œufs, des champignons, de lardons, du fromage frais, et plein d’autres gourmandises salées. Il faut savoir également qu’avec la farine de sarrasin, on peut réaliser des crêpes sans gluten. Un fait qui en profite beaucoup aux intolérants.

 

4) Dans le reste du monde

La crêpe a une âme voyageuse qu’on la retrouve aux quatre coins du monde. Elle est présente dans plusieurs pays sous de nombreuses variétés.

 

Les Espagnols utilisent de la farine de blé pour préparer les “frisuelos”. En Europe de l’Est, on retrouve le blini. Ensuite, en Hongrie, il y a la “palacsinta”.

 

Par ailleurs, il n’y a pas qu’en Bretagne qu’on utilise la farine de sarrasin pour en faire des crêpes. En effet, en Russie et au Québec, on emploie également cette matière première pour préparer les blinis et les galettes. Ensuite, au Vénézuéla, au Pays basque, en Amérique Centrale et au Mexique, on donne de la place à la farine de maïs pour faire des tortillas, des talo et des cachapa.

 

En Inde, on trouve de la farine de pois chiche ou de la farine de lentille dans la composition d’une pâte à crêpe qu’on appelle “dosa”. Il en est de même en Argentine et en Italie.

 

III La recette

 

1) Info nutritive des crêpes

Dans le but de surveiller sa ligne et son alimentation, il est important de connaître les calories contenues dans une crêpe. Alors, pour une recette de crêpe classique, on compte environ 40 à 60 kcal. Toutefois, cette valeur peut vite grimper très haut selon la garniture de la crêpe. En effet, chantilly, pâte à tartiner, sucre ou bien confiture apportent autant de saveurs que de calories à la gourmandise. Il en est de même pour les crêpes salées.

 

 

2) Ustensiles de cuisine et minimum requis pour la préparation des crêpes

Vous n’avez pas besoin de vous équiper de plusieurs ustensiles pour préparer des crêpes. Vous pouvez la faire à la main en vous munissant d’un bol et d’un simple fouet. Sinon, vous avez également la possibilité de placer tous les ingrédients dans un mixeur au lieu de procéder à une préparation manuelle. Concernant la cuisson, une poêle à crêpes antiadhésive ou une crêpière apporte le même résultat gourmand.

 

3) Combien de temps peut-on conserver la pâte à crêpe au frigo

La conservation d’une pâte à crêpe est une étape dont dépend la qualité des crêpes, une fois cuites. Afin de garder le plus de fraîcheur et de goût, pensez à placer votre pâte à crêpe dans une bouteille en plastique. Gardez-la ensuite dans le congélateur jusqu’à utilisation. D’un autre côté, vous avez également la possibilité de conserver les crêpes déjà cuites pendant 3 à 4 jours. Pour cela, disposez-les dans du film alimentaire ou du papier aluminium. Il vous suffit de les passer quelques secondes au micro-ondes pour les réchauffer.

 

4) Petits conseils pour réussir ses crêpes

Quelques astuces simples vous permettent de devenir le roi ou la reine de la préparation des crêpes comme Paul Bocuse.

En premier lieu, des ingrédients de bonne qualité font faire toute la différence à vos crêpes. Ensuite, pensez à utiliser du lait entier à la place du lait demi-écrémé pour avoir un résultat parfait. À part cela, il faut tamiser la farine et verser le lait petit à petit afin d’éviter la formation des grumeaux.

 

IV Pour quelle occasion faire des crêpes

Il existe quelques moments dédiés aux crèpes. Cependant rien ne vous empêche d'en savourer n'importe quand, tant que c'est avec modération ! Idéal et pratique quand on a pas trop le temps de cuisiner. Pour ceux et celles motivié(e)s à cuisiner ce soir, faites un petit tour sur notre partie idées recettes. Vous y trouverez quelques recettes salés et sucrés.

1) La Chandeleur

Il est bien connu qu’on associe souvent la crêpe à la Chandeleur, la fête des chandelles qui a lieu le 02 février, soit 40 jours après les fêtes de Noël. Les crêpes sont à l’honneur durant cette occasion. Cet événement marque aussi le retour du soleil et des beaux jours, après l’hiver. Des faits qui ressemblent aux couleurs et aux formes des crêpes qui symbolisent le disque solaire.

 

2) Mardi gras

Mardi gras est également une occasion où on a l’habitude de manger des crêpes. Il a lieu de la veille du mercredi des Cendres, soit 40 j avant Pâques. Historiquement, la tradition voulait faire consommer “gras” avant le carême, une période de privation. Beignets, bugnes et autres plats frits rejoignent la liste des gourmandises répondant à ce besoin. Bien entendu, la crêpe n’y échappe pas !

 

3) Soirée entre amis

Malgré tout, on n’a pas besoin de célébrer un évènement particulier pour manger des crêpes. Des moments de tous les jours ou bien une soirée entre amis, la crêpe représente un bon met à servir. Facile à préparer, elle ne prend pas beaucoup de temps en cuisine. Ensuite, pensez à disposer des garnitures variées afin que chacun puisse agrémenter sa crêpe selon ses goûts. De plus, cela ajoutera une ambiance en plus au cours de la crêpes party.

 

4) Que boire avec les crêpes ?

Saviez-vous que les crêpes peuvent aussi être accompagnées de bons vins ? Les vins pétillants, légers et fruités tels que la Vallée de la Loire , la Blanquette de Limoux ou la Clairette de Die se marient très bien avec ce dessert. Du côté des crêpes salées, portez votre regard sur du vin rouge comme un Bourgueil ou un Saumur. En outre, le cidre et le poiré figurent également parmi les boissons à consommer avec les crêpes.

JD ROCHETAING est l'auteur de cet article

Partagez cet article